client serveur amour vache

Des histoires de clients, tout le monde en a… Petit passage dans les coulisses et confessions d’une restauratrice de Los Angeles, qui adore son métier.

Los Angeles – Chef/Restauratrice de 35 ans.

On cache la vérité dans un restaurant. Prenons l’exemple de ces clients qui ont commandé des pâtes al dente :

« – Ces pâtes ne sont pas al dente. Elles sont crues. Je suis allé en Italie. Et j’ai été dans les meilleurs restaurants de Rome. Et les pâtes y étaient bien plus cuites que celles-ci ».  A moi de répondre :  » – OK. Je suis navrée de savoir que vous n’ayez pas aimé. »

Mais en vérité voici ce que je voudrais vraiment leur répondre : « Ce n’est pas parce que vous êtes allé en Italie que vous savez tout. La vérité est que Rome est désormais une ville si touristique, que quand j’y suis moi-même allée avec mon époux, nous étions dégoûtés par la nourriture qui y était horrible. » Et des chef italiens ajouteraient « Oh mon Dieu, vous avez mangé à Rome ? Chose à ne pas faire. Visitez juste Rome pour ses monuments, et apportez un pique nique ou de la charcuterie. Mais n’y mangez pas de pâtes. »

client pâtes al dente

Mais bon, cette fois-ci je laisse passer car je ne veux pas me disputer. Parce que la majorité du temps le client enchaînerait alors : « Votre Chef est un salle c—–d qui pense savoir mieux que moi et qui a tenté de me berner ».

Désormais nous avons peur d’expliquer ou d’enseigner aux clients la nourriture, par peur qu’ils nous écrivent un mauvais commentaire.

Nous ne prenons plus le risque d’apprendre quelque chose à un client, et c’est triste. Je pense que les clients oublient que quand on part pour vivre une nouvelle expérience, il faut trouver un équilibre. Ils devraient manger quelque chose qu’ils aiment mais peut être aussi essayer quelque chose de nouveau. Et cela pourrait les surprendre.(…)

Je pense que chacun devrait travailler dans un métier de service durant au moins une année. Alors on réfléchirait à deux fois avant de crier après la serveuse, ou quiconque à votre service.

Mais plus de 95% des gens qui viennent au restaurant sont agréables, traitent très bien les serveurs et sont reconnaissants. Et même s’ils n’aiment pas quelque chose, ils essayent quand même. Dommage que les 5% restant n’en aient rien à faire. C’est un  faible pourcentage. Mais ils ont le pouvoir de vous gâcher la soirée !

Pour voir l’article original : cliquez ici